La biologie ethnologie

PAP_0012_r

Qu’est-ce que la biologie ethnologie ? Ce domaine de recherche interdisciplinaire est vaste : l’utilisation de ressources naturelles dans la pharmacopées ou l’alimentation occidentale en sont des exemples. Par ailleurs, des sujets plus en lien avec l’agriculture contemporaine comme le développement de techniques innovantes (la permaculture, par exemple) ou les mouvements alternatifs prônant une agriculture durable et respectueuse de l’environnement (comme l’agriculture urbaine de proximité, le développement d’une économie sociale autour de jardins potagers communs) sont traités dans le cadre de ce projet universitaire. Lors des cours ponts nous nous pencherons sur des questions vives tel que l’utilisation de plantes génétiquement modifiées dans l’agriculture ou l’effet potentiel de pesticides sur le déclin des abeilles que nous observons dans le monde entier. Nous étudierons aussi les processus humains intervenant dans l’évaluation de risques environnementaux liés à l’introduction d’agents de lutte biologiques exotiques pour lutter contre un insecte ravageur de culture. Par exemple, nous traitons actuellement un problème agro écologique contemporain, celui du cynips du châtaignier, une guêpe causant des dégâts considérables dans les châtaigneraies suisses, dans le cadre d’un cours intitulé « Socio-anthropologie des problèmes publique ».

Un ethnologue me décrivait son domaine ainsi: « Rendre familier ce qui est étrange(r) et rendre étrange(r) ce qui est familier ». Les interactions, les processus en oeuvre dans le monde agricole nous semblent familiers. Le sont-ils vraiment?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *