Safari dans la jungle du Mail

      n

Séminaire de Socio-Anthropologie des Problèmes Environnementaux

SAPE - Flyer restitution publique

Partez à l’aventure avec Lévi et Strauss !

Ces deux drôles d’étudiants en anthropologie – l’érudite Lévi et l’aventureux Strauss – vous guideront dans les méandres de la jungle administrative de l’Île du Mail. Aurez-vous l’audace de vous laisser entraîner par leur passion pour l’anthropologie ?

n

Anthropologie

Et vous ? Voulez-vous comprendre comment est-ce qu’on obtient une telle autorisation ? Partez à la recherche des clés de compréhension dans la jungle de l’île du Mail ! D’inimaginables périples vous attendent, mais n’ayez pas peur ! Lévi et Strauss vous accompagneront tout au long de cette inoubliable aventure !

Lorsqu’il s’agit de partager avec quelqu’un d’autre une information d’une quelconque substance, l’homme peut disposer de plusieurs modalités. La première, propre à de nombreuses interactions sociales, est l’écrit et la seconde, l’oralité, beaucoup plus ancienne. Mais qu’en est-il de l’art ? Dépassant la catégorisation précédemment évoquée, il semble être utilisé dans d’autres contextes, à d’autres fins que la pure transmission utilitaire d’informations.

Étudiants de troisième année à l’Université de Neuchâtel en ethnologie, nous avons choisi le théâtre pour vous présenter les résultats de notre étude menée dans le cadre du cours : « Méthodes et terrains – Socio-anthropologie des problèmes environnementaux ». Durant deux semestres nous nous sommes plongés sur le projet de revitalisation de la biodiversité aux alentours des bâtiments de l’UniMail. Cette page internet reconstruit les présentations et restitutions publiques des résultats de l’étude.

n

Biologie

Grâce à une approche combinant la biologie et l’ethnologie, les vers de terre sont ici mis en avant comme des acteurs à part entière puisqu’ils jouent un rôle prépondérant dans la crédibilité du projet de potager. Ceci nous permet de réaliser qu’il existe autant des acteurs humains que non humains et que ceux-ci doivent être pris en considération à valeur égale voire dans certains cas supérieure.

La bio-indication peut s’avérer être un élément clé dans certaines études biologiques. Elle permet d’assurer la compatibilité d’un projet avec la réalité du terrain.

Avez-vous compris ? Oui ? Félicitations ! Vous avez droit à votre première clé de compréhension : la REMISE EN CAUSE !

n

Taboo

Le « tabou » est un jeu qui fait référence à un système de représentation commun aux participants, au sens où les mots questionnés évoquent quelque chose pour chacun. Cependant, le référent de ces mots, c’est-à-dire leur définition, est propre à chaque participant, tout en étant plus ou moins similaire. Il est clair que ne peuvent se regrouper pour jouer au « tabou » des individus pour lesquels un terme ne suscite rien ou des référents totalement différents.

Un langage commun, un partage des termes est donc nécessaire au bon déroulement du jeu. Ainsi, lors d’une partie, si le mot « nature » est associé au mot « yoghourt », c’est qu’il existe un lien, jugé intelligible par le locuteur, entre ces deux termes. Dans les faits, ce qui va changer pour chacun, c’est ce à quoi fait référence concrètement le terme « nature » ou celui de « yoghourt » ; la solution est trouvée lorsque les points de vue de celui qui a la carte et de celui qui devine se recroisent suffisamment, id est lorsque l’intersubjectivité se recoupe.

Avez-vous compris ? Oui ? Félicitations ! Vous avez droit à votre deuxième clé de compréhension : l’ANALYSE DES DONNÉES!

n

Complexité du réseau d’acteurs

Un acteur revêtant plusieurs casquettes dans une jungle sans fin ? Non, il ne s’agit pas du nouvel opus d’Indiana Jones dans lequel le célèbre archéologue nous fait découvrir sa passion pour les couvre-chefs, mais bien d’une réalité observée à l’occasion de notre enquête ethnographique. Pour le plus grand désarroi de nous autres enquêteurs, tentant désespérément de classer les protagonistes du projet de l’UniMail, ceux-ci ne se laissèrent pas enfermer dans leur cage normative.

Bien au contraire, nous les retrouvions tantôt à exercer leur autorité sur l’aval du projet, tantôt à le défendre devant les instances hiérarchiques, quand ils ne se présentaient pas en tant qu’expert scientifique. Ces catégories, constructives dans un premier temps, ont donc finalement été recoupées pour rendre compte de la pluralité des actions individuelles dont découle la complexité du réseau.

Avez-vous compris ? Oui ? Félicitations ! Vous avez droit à votre troisième clé de compréhension : la DÉMARCHE PARTICIPATIVE !

n

Enjeux

Le texte de ce sketch est uniquement constitué de citations tirées d’entretiens. Les entretiens ont permis d’établir une relation plus intime avec les acteurs qui nous ont, pour la plupart, répondu dans le cadre de leurs fonctions. Nous avons ensuite analysé ces entretiens pour tenter de comprendre les motivations des acteurs à agir tel qu’ils le font. Nous avons choisi la caricature pour rendre compte de nos résultats.

Avez-vous compris ? Oui ? Félicitations ! Vous avez droit à votre quatrième clé de compréhension : les ENTRETIENS !

n

Conclusions

Quel sont les rôles ou les applications potentielles d’une telle étude anthropologique ? Mettre sur un pied d’égalité analytique les discours, sans tenir compte de leur provenance, permet à la production anthropologique de revaloriser certains discours trop marginalisés dans les conflits et, au contraire, de mieux pondérer certains discours surenchéris. Une langue commune et un espace de discussion sont créés, au travers des résultats d’une étude, permettant à chacun d’observer les positions et les différentes représentations d’individualités, de parcours biographiques et de positions sociales même fortement éloignées de certains enquêtés. Moments de partage, de réflexion ou de détente pour toutes les personnes présentes, cette restitution publique a été le fruit d’un travail certain mais qui, comme nous l’avons souhaité, passera peut être inaperçu, au profit de l’intérêt manifeste que nous voulons transmettre.

n

Les coulisses

Séminaire SAPE

Sur le choix du théâtre

Histoire du Mail

Qu’est-ce que l’anthropologie ?

Qu’est-ce qu’un problème envoronnemental ?

Clés de compréhension

Bibliographie

 

Remerciements

Un grand merci à…

Toutes les personnes qui ont participé à l’étude, en se mettant à disposition pour être contactées, interviewées, enregistrées ou exploitées de toute autre manière.

Tous ceux qui ont pris le temps de venir à nos restitutions publiques.

Un remerciement particulier au GRAMU, à Oscar, à Ruben de l’atelier U-Zehn pour les vidéos et à Daniela Toscano pour le flyer.

Merci à l’ANES et à la FEN pour avoir cru en notre projet et soutenu la réalisation de nos films.

Nous remercions la Conférence Universitaire Suisse pour son soutien financier, « Sustainable teaching in Agroecology », à AA et EH.

Merci à nos professeurs et assistants du séminaire : Ellen Hertz, Alexandre Aebi et Nicolas Derungs pour nous avoir accompagnés tout au long de ce parcours.

Un grand merci à notre encadrant, Gaëtan Morard, pour sa confiance et son ouverture d’esprit.

*Ce cours a obtenu le prix « Crédit Suisse Award for
Best Teaching » remis par l’Université de Neuchâtel.

ANESFEN    GRAMU

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *